mercredi 31 août 2011

Libye, l'OTAN assassine, Canada complice

En 1937 Roosevelt avait déclaré :


« Sans déclaration de guerre et sans avertissement ou justification d'aucunes sorte, les civils, dont un grand nombre de femmes et d'enfants, sont impitoyablement assassinés par des bombes tombant du ciel… Des pays fomentent des guerres civiles ou prennent parti dans ces guerres dans des pays qui ne leur ont jamais fait de mal. Des pays réclamant la paix pour eux-mêmes la refusent aux autres. Des gens innocents, des nations innocentes, sont cruellement sacrifiés pour le pouvoir et la suprématie qui sont dépourvus de tout sens de justice et de considération humaine. »

Ces paroles datant d'il y a trois quarts de siècle se lisent comme un réquisitoire contre le gouvernement Obama et les gouvernements de Cameron, de Sarkozy et de Berlusconi.

La guerre en Libye ne jouit d'aucuns soutien populaire significatif dans aucun des pays agresseurs. Les travailleurs soupçonnent instinctivement que cette guerre, comme celles qui l’ont précédée, est menée au profit de l’oligarchie financière et aux dépens des masses.

Extrait du texte « Libye : le visage criminel de l’impérialisme » de Bill Van Auken paru sur Mondialisation

Viva Qaddafi: LIBYA truth

Low quality footage of Qaddafi entourage driving throughout Tripoli. He is not behind guards or barriers; he is exposed fully to the Libyans who all stop to jump and wave as the motorcade passes. This is not the Qaddafi the media sells over here. Libyans had an incredible standard of living as you will read. Now NATO has stolen their wealth and they will face hardship.


Libye, La tragédie libyenne ne fait que commencer (vidéo)

Dès le début du conflit le gouvernement légitime de Kadhafi a toujours insisté sur la négociation et a accepté la proposition de l'Union Africaine, ce que le CNT et L'OTAN se sont empressés de rejeter... La mauvaise foi est venue des opposants et de l'OTAN et non du régime.

Propositions de l'Union africaine :
1.Un cessez-le-feu immédiat.
2.L'envoi d'observateurs internationaux pour vérifier que le cessez-le-feu est respecté.
3.La création d’un gouvernement de transition comprenant des membres du CNT et du gouvernement actuel.
4.La mise en place de réformes démocratiques.
5.La tenue d'élections pour que le peuple puisse choisir ses dirigeants.



L'OTAN, AL QAIDA ET LA LIBYE




Libye, Jocelyn Coulon, apologiste de la guerre en Libye! (Audio entrevue)

Jocelyn Coulon est directeur du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix au Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal

Jocelyn Coulon « expert » dans les opérations de paix reprend la rhétorique de nos va-t-en-guerre et déforme complètement les évènements et la situation en Libye. Avec tout le respect que je dois à monsieur Coulon, vos propos déforment complètement la nature et la réalité de ce conflit. (Écouter l'entrevue à Maisonneuve en direct)

1. Dès le début du conflit le gouvernement légitime de Kadhafi a toujours insisté sur la négociation et a accepté la proposition de l'Union Africaine, ce que le CNT et L'OTAN se sont empressés de rejeter... La mauvaise foi est venue des opposants et de l'OTAN et non du régime.

2. La résolution 1973 n'a jamais autorisé un changement de régime.  l'OTAN en prenant parti pour un groupe a violé l'esprit de la résolution.

3. Les dirigeants du régime libyen acceptaient de recevoir des émissaires de l'ONU en Libye, mais rien n'a été fait.

4. L'OTAN a fait des milliers de victimes, plus sans doute que Kadhafi dans les semaines précédant la guerre. (Comparez : ICI « Libye : Amnesty accuse les rebelles de torture et d'exactions » et  ICI  « Libye: "un millier de civils tués par l'Otan"»
5. L'OTAN n'a pas respecté le droit international : la résolution 1973 de l'ONU autorisait un usage de la force pour protéger des civils, non pour changer de régime. (Voir ici  « La guerre contre la Libye n’est ni légale, ni morale »)

On a beaucoup insisté dans les médias sur le fait que la guerre contre la Libye avait été autorisée par l'ONU. Le 18 mars 2011, on lisait en une dans Le Soir que le Conseil de Sécurité avait « approuvé le recours à la force ». Dans «La Libre Belgique », il était écrit que l'ONU avait donné son « feu vert à des raids (1) ». Une intervention militaire, dès lors, pouvait être considérée comme légale en regard du droit international.

Bien qu'un recours à la force ait effectivement été autorisé par le Conseil de Sécurité de l'ONU, il convient de lire attentivement la résolution 1973 pour mesurer les conditions de ce recours. Le texte prévoit un usage de la force dans deux cas précis. Tout d'abord, « pour protéger les populations et les zones civiles menacées d’attaque en Jamahiriya arabe libyenne », ensuite « pour faire respecter l’interdiction de vol imposée » dans la même région. Toute intervention ne respectant pas ces deux objectifs enfreindrait donc le droit international.

6. L'OTAN a rejeté toute solution pacifique, y compris les propositions de l'Union africaine pour organiser des élections démocratiques en Libye. Kadhafi a pourtant accepté et dit qu'il se tiendrait à l'écart du processus de négociations. (Voir ici)

Propositions de l'Union africaine :
1.Un cessez-le-feu immédiat.
2.L'envoi d'observateurs internationaux pour vérifier que le cessez-le-feu est respecté.
3.La création d’un gouvernement de transition comprenant des membres du CNT et du gouvernement actuel.
4.La mise en place de réformes démocratiques.
5.La tenue d'élections pour que le peuple puisse choisir ses dirigeants.

Selon l'Union africaine, Kadhafi a accepté ces propositions et assuré qu'il ne ferait pas partie du « processus de négociation. » Pourquoi donc les pays de l'OTAN ont-ils refusé de s'engager sur la voie de la négociation? Pourquoi les médias occidentaux ne nous ont-ils pas informés du contenu réel des propositions de l'Union africaine?

Alors monsieur Coulon je vous invite à faire preuve de plus de clairvoyance et surtout de cesser de répéter les énormités grossières des mensonges véhiculés les médias.

ÉCOUTER: L'entrevue de Pierre Maisonneuve avec Jocelyn Coulon ICI, directeur du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix au Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal
Cf/ Michel Collon Investig'Action
1) [La Libre Belgique, 18 mars 2011, pp. 22-23.]

Libye , mensonge du colonel Roland Lavoie !

Extrait du texte de Mounadil al Djazaïri avec quelques réaménagements

« La mission en Libye est encore nécessaire. Aussi longtemps que la menace persistera, le travail à faire devra être accompli, et ce, même si le régime est en train de s’effondrer », a déclaré à la presse la porte-parole de l’Alliance atlantique (OTAN), Oana Lungescu. Alors que le premier ministre polonais Donald Tusk, qui assure la présidence tournante de l'UE, a plaidé mardi pour que « la fin de la guerre soit décrétée jeudi à l'occasion de la Conférence des amis de la Libye à Paris ». (1)

Le colonel Roland Lavoie, porte-parole de l'OTAN à souligner quant a lui « que l'Alliance atlantique poursuivrait sa mission tant que les civils seraient menacés» (2)

Un bel exemple de novlangue de la part des représentants de l’OTAN. Et tout le secret de cette novlangue réside dans la définition de qui est un civil. Actuellement en Libye n’est un civil qu’une personne, éventuellement armée jusqu’aux dents, qui a été libérée par l’OTAN et qui crie « Vive Sarkozy » et/ou « Vive al-Qaïda ».

Demandez-vous simplement qui des rebelles et de leurs associés anglo-franco-américano-canado-jordano-italo-hispano-qataris (que ceux que j’ai oubliés m’excusent) ou de l’armée de Mouammar Kadhafi a tué le plus de civils?

Lavoie a semblé avoir du mal à expliquer comment les frappes de l’OTAN pouvaient protéger des civils. Questionné sur l’affirmation de l’OTAN selon laquelle elle a frappé 22 véhicules militaires près de Syrte lundi, il a été incapable de dire en quoi ces véhicules menaçaient des civils, ou s’ils étaient en mouvement ou stationnés.(3)


Notes
1. Libye : l'Otan va poursuivre sa mission, Kadhafi toujours menaçant
2. Libye: négociations en cours sur le sort de Syrte
3. Libya rebels pledge assault on Gadhafi stronghold
Chicago Sun Time

Après avoir détruit les infrastructures, les maisons, des hôpitaux et des vies humaines, nos requins vont se réunir à Paris pour se partager le butin de la reconstruction. Le peuple libyen devra payer ce que les terroristes de l'OTAN ont détruit...

Il n'est pas magnifique le monde merveilleux de Sarko, Camaron, Obama, Harper et de la monarchie du Qatar!!!!






Libye : Des chiffres , des faits occultés par les medias .
Source le Post,Fr

50.000 morts depuis le début de l'attaque des habitants de l'est de la Libye avec l'OTAN protectrice des civils

Ce chiffre est toutefois de source incertaine, car il provient du CNT qui avait déjà inventé 6.000 morts avant l'agression occidentale. Ce chiffre peut être sous ou sur-estimé. Mais après les coupures d'eau et d'électricité par les rebelles et les nombreuses exactions en cours, ce chiffre devrait augmenter rapidement.

mardi 30 août 2011

Libye, l’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville

Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe (Ilya Korenev,) présent sur place 

Pour la troisième journée consécutive, des avions de l’OTAN lancent des missiles et bombardent massivement la ville de Syrte, ville natale de Mouammar Kadhafi, ne permettant pas à quiconque de s’échapper. Le périmètre de la ville est entouré de points de contrôle « rebelle », derrière lequel se trouvent des unités des forces spéciales de la Grande-Bretagne, de la France, du Qatar et des Émirats arabes unis.

La sortie de la ville est complètement bloquée. Ni les femmes, ni les enfants ne sont autorisés à la quitter. Les hommes qui tentent de quitter la ville avec leurs familles sont capturés puis fusillés. Leurs familles sont renvoyées dans la ville sous les bombardements. « Il n’y a pratiquement aucun moyen d’enterrer les cadavres », à déclarer dans une lettre qui a été reçue à Argumenty.ru ce matin. L’auteur est un ancien officier de l’armée soviétique et des services spéciaux russes, qui est maintenant à Syrte.

Ilya Korenev, cet ancien officier de l’URSS et des forces spéciales russes, est un ancien lieutenant-colonel, que la rédaction d’Argumenti.ru a précédemment qualifié de « source », et qui assume être proche au colonel Kadhafi, a décidé de mentionner son nom dans la lettre.




Rebelle de la contre révolution en Libye . Photo Serge Ponomarev

« Dans la ville jusqu’à présent pas de troupes » (NDLR : pas d’armée loyaliste, au sens strict) : les rebelles ou les forces spéciales ont osé entrer. Dans la nuit il y avait beaucoup de petites provocations afin d’essayer d’établir la présence et l’emplacement de troupes gouvernementales. Plusieurs petites escouades de rebelles ont tenté une action pour sonder dans la nuit et les reconnaître, mais ils ont été détruits. En même temps, un avion de reconnaissance télécommandé d’espionnage sans pilote « drone » était en l’air, qui répertoriait les défenses de la ville. Une heure après, les attaques aériennes ont commencé sur les cibles ainsi repérées. Cependant, les défenseurs de la ville avaient déjà quitté leurs positions pour d’autres endroits », écrit le lieutenant-colonel.

Selon lui, « la situation ressemble au terrible hiver de 1995 à Grozny, Tchétchénie, où tout ce qui bougeait était bombardé, sans aucun bon système de guidage ou sans coordonnées précises. La seule différence était que la Russie et l’armée de l’air n’avaient pas beaucoup de combustible, donc les vols n’étaient pas aussi intenses que ceux d’aujourd’hui. Pour le moment, les forces aériennes de l’OTAN sont en opération quasiment 24 heures sur 24. »

Article d’origine News Argumenti.ru
Traduit du russe sur Decap'actu

L'OTAN défend la liberté des peuples ou les racistes de Benghazi! Webster Tarpley répond (vidéo)

« Sur le plan militaire, actuellement, l’OTAN empêche de savoir ce qui se passe sur le terrain. En coupant tout, en refoulant les journalistes indépendants. Mais, une annonce intéressante. Les renégats de Benghazi ont lancé un ultimatum à la ville de Syrte sinon, il y aura un “bain de sang”. Tiens, mais que fait l’ONU? Kadhafi n’a-t-il pas été attaqué sur une déclaration similaire? »

Commentaires de Allain Jules



Un reportage qui nous montre la terreur des noirs menacés par les rebelles lIbyens. Quant au commentaire qui concerne les cadavres supposés tués par les forces Kadhafistes, je pense, plutôt qu'ils ont été victimes des bombardements de l'OTAN malgré ce qu’en disent certains médias et témoins...




MESSAGE DU PREMIER MINISTRE HARPER AU QUÉBÉCOIS APRÈS SA RENCONTRE AVEC LE CNT LIBYEN.


IL ACCEPTE LA LUTTE ARMÉE COMME MOYEN LÉGITIME DE CONQUÊTE DU POUVOIR

QUÉBÉCOIS, SORTEZ VOS KALACHNIKOVS

Libye, un nouvel Irak ? L'OTAN des menteurs et des lâches (vidéo, rappelez-vous de l'Irak)

L’OTAN dans sa guerre des menteurs et des lâches
par Mohamed Bouhamidi

Les jubilations haineuses de la presse coloniale arriveront-elles à cacher cette question de politique élémentaire : comment des supplétifs que l’OTAN a si difficilement traînés à la « victoire » de Tripoli pourront-ils faire face au peuple libyen et à des adversaires qui ont montré leur détermination, leur pugnacité, leur courage et leurs hautes convictions nationales? Notre propre presse néocoloniale est la dernière du monde à croire à une victoire des « rebelles » alors même que depuis lundi leurs maîtres occidentaux et leurs médias s’évertuent à expliquer que la « chute de Tripoli » est une prouesse de l’OTAN avec quand même une prime spéciale de triomphalisme cocardier de la presse française. Combien de temps les forces aériennes de l’OTAN et spécialement celles de la France vont rester dans le ciel libyen pour protéger « une rébellion » incapable de se défendre, et la preuve irréfragable de son incapacité foncière est la présence de l’OTAN. Leur propre appel à une intervention étrangère reflète leur profonde et insurmontable nature factice.


L'OTAN défend la liberté des peuples!
Souvenez-vous de l'IRAK
Plus de 6205 vétérans de l'Irak se sont suicidés en 2005, 120 suicides par semaine.en moyenne, 16 morts par jour, la plupart des jeunes entre 20 et 24 ans. (voir la vidéo, ci-dessous pour comprendre)

À Lire:
Dans le vide qui suivra leur victoire, les rebelles libyens se diviseront
Démolitions et Restaurations Corp.
Mondialisation


Un commentaire du colonel canadien Raymond Lavoie

Lors d'une conférence de presse, le porte-parole de l'opération de l'OTAN en Libye, le colonel canadien Roland Lavoie, a fait état de la « capacité dont il fait encore preuve à commander et contrôler des troupes, leurs mouvements, et celui d'armes ainsi que leur déploiement, y compris le tir de missiles sol-sol ». « Fondamentalement, il fait preuve d'une capacité à exercer un certain niveau de commandement et de contrôle » des troupes loyalistes, a-t-il expliqué au cours d'une conférence de presse depuis Naples en Italie, retransmise par vidéo au siège de l'OTAN à Bruxelles.

Il était interrogé sur la menace réelle encore représentée par Mouammar Kadhafi. « Les (forces) pro-Kadhafi que nous observons ne sont pas en pleine débandade, elles cèdent du terrain de manière ordonnée et se retirent sur la moins mauvaise de leurs positions, compte tenu de leur armement », a souligné le porte-parole. Dans le même temps, le colonel Lavoie a assuré que l'alliance n'avait aucune information sur la localisation de Mouammar Kadhafi. « Nous ne savons pas », a-t-il dit.

Source le Nouvel Observateur.

Mission en Libye : Harper ira féliciter les troupes en Italie
Source Cyberpresse
Harper le va-t-en-guerre royaliste élu avec moins de 40 % des votes... une vraie honte pour les Canadiens et le peuple québécois qui la rejeté massivement lors des dernières élections.

Libye : La « révolution » aéroportée (vidéo Fuck the NATO)

En 1815, lors de la restauration monarchique en France, les républicains ne manquaient pas de railler les nobles revenus au pouvoir dans « les fourgons de l’étranger », ceux de la coalition des monarchies européennes.

Aujourd’hui, les progrès technologiques aidant, ce sont les avions, les porte-avions et les missiles qui intronisent les dirigeants que l’impérialisme a choisi d’imposer aux pays dont ils guignent les ressources naturelles ou la position géostratégique.

Ainsi, en Libye, en février dernier, les dirigeants occidentaux, avides - depuis longtemps sans doute - de prendre le contrôle d’un pays riche en pétrole, ont décidé de faire la promotion des manifestations contestataires intervenues dans l’Est du pays, à Benghazi et sa région.

Presse, radios et télévisions ont joué leur rôle habituel en pareilles circonstances : préparer psychologiquement les populations des pays agresseurs à une intervention militaire.

Rien n’a manqué que nous n'ayons déjà subi pour l'Irak ou pour la Serbie : images repoussantes de Mohammad Kadhafi, chiffres (incontrôlables) de victimes imputables au même, prestations de journalistes présents sur le terrain pour confirmer la ligne éditoriale décidée à Paris, « experts » sur les plateaux TV expliquant doctement la même chose, mais avec des cartes, etc.

L’ONU, qui, en 2003, avait retiré son personnel de Bagdad pour ne pas gêner l’invasion anglo-américaine de l’Irak, pouvait reprendre du service et voter une résolution ouvrant la voie aux bombardements.

On avait annoncé un soulèvement populaire contre un dictateur reclus dans son bunker. Nul doute que l’affaire se serait soldée en peu de temps... si cela n’avait été du « bourrage de crâne ».

UN DÉLUGE DE FEU




Bombardement de TRIPOLI
Il aura fallu six mois de combats, 19.751 sorties et 7.459 frappes des avions de l’OTAN pour que les « rebelles » parviennent finalement dans Tripoli.

« Sous ce déluge de feu précis et dévastateur, les unités de Kadhafi n’ont pu que peu à peu céder, se repliant dans les villes où elles tentaient de s’enterrer jusqu’à ce qu’une offensive plus ou moins coordonnée des rebelles les en déloge », écrit Slate Afrique.

Parler du rôle ambigu de l’OTAN est un « euphémisme », poursuit Slate. Il y a cinq mois, les « rebelles » qui ne disposaient d'aucuns moyen aérien se sont retrouvés, avec l’intervention de l’OTAN, épaulés par une force ultramoderne.

« Dotés de capacités de destruction bien supérieures à celles des rares appareils de Kadhafi qui pouvaient encore prendre l’air, les avions français, britanniques, Américains et autres (Canadiens) se sont rapidement assuré la maîtrise du ciel libyen. Dès lors, le lent grignotage des forces terrestres et navales du colonel a débuté ».

DES FORCES SPÉCIALES AU SOL




Rebelle affiche ses couleurs sur sa AK47
La résolution de l'ONU empêchait toute intervention au sol, mais la France et la Grande-Bretagne sont passées outre en envoyant des « conseillers militaires ».

Les insurgés « bénéficient de l’entraînement et d’une assistance considérable de contractants occidentaux [...] qui planifient et accompagnent désormais leurs missions », révèle le quotidien londonien The Independant.

Depuis plusieurs semaines, des agents français et britanniques se trouvaient aux côtés des insurgés. Ils opéraient en civil et étaient installés dans l'enceinte d’une raffinerie qui servait de PC aux « rebelles »; ils disposaient de moyens de communication, de cartes d'état-major et de photos satellites. (AFP, 25 août)

Pour Sarah Diffalah, du Nouvel Observateur, c'est la présence de forces spéciales occidentales sur le sol libyen qui « ont permis l'avancée spectaculaire des rebelles ».

Quant à l’émissaire de la Fédération de Russie auprès de l’OTAN, il assure que l’opération sur Tripoli « a été encadrée par des instructeurs militaires et de prétendus mercenaires, d’anciens soldats de l’OTAN travaillant pour des sociétés spécialisées dans la sécurité ».

Une partie des insurgés assiégeant Tripoli sont d'ailleurs arrivés par la mer, ce qui a impliqué des moyens dont seule l’OTAN pouvait se charger : affrètement des navires, encadrement, embarquement et escorte.

Enfin, le ministre britannique de la Défense, Liam Fox, a confirmé à une chaîne de télévision que l'OTAN contribue à la traque de Mouammar Kadhafi en fournissant « des renseignements et des équipements de reconnaissance ».

Le sale boulot terminé, les langues vont se délier.

On apprendra comment ce qui n'était au départ qu'une contestation populaire, circonscrite principalement à une région et à une partie seulement des Libyens, a pu être instrumentalisé et servir de couverture à une intervention militaire caractérisée de l’Occident contre un gouvernement pas moins légitime que beaucoup d’autres dans le monde.

Pour notre honte, la France a joué un rôle moteur dans cette macabre mystification.

Plus grave, aucune force politique de notre pays n’a jugé bon d'appeler à protester contre pareille ignominie.

Marx écrivait pourtant qu'il était du devoir des travailleurs « de s'initier aux mystères de la politique internationale, de surveiller les actes diplomatiques de leurs gouvernements respectifs, de les contrecarrer au besoin par tous les moyens en leur pouvoir ».


lundi 29 août 2011

Libye, Témoignage d'une Tripolitaine le 29-O8-2011 (audio)

Les fidèles de Kadhafi

En Libye, le régime de Mouammar Kadhafi est tombé, même si les rebelles n'ont toujours pas réussi à capturer le leader libyen.

Dans ce conflit, le point de vue des rebelles a largement été relayé, mais Kadhafi compte encore de nombreux partisans dans la population du pays.

Notre envoyé spécial, Akli Aït Abdallah, a rencontré une de ses fidèles. Une comptable, que nous appellerons Mériouma, puisqu'elle a préféré garder l'anonymat. Mériouma déplore la détérioration des conditions de vie à Tripoli.

Le reportage d'Akli Aït Abdallah Écouter ICI
Source:  Désautels Les meilleurs moments : Émission du lundi 29 août 2011

Je remercie le journaliste pour  ce témoignage... car effectivement nous sommes inondés par la propagande du CNT et de ses officines impériales.

Le vidéo qui suit tente d'en faire la démonstration

Bain de sang évité en Libye, paroles de requins (Vidéo de Pépé)

Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a souligné que « seule l'intervention militaire de la communauté internationale a permis d'éviter un véritable bain de sang, et, dans le cadre de la légalité internationale, de protéger les populations civiles menacées ». (Faut-tu prendre le monde pour des imbéciles? Voir les photos ci dessous des civils. Pas de bain de sang... franchement dire que du monde vote pour cet imbécile à Juppé)

La France a annoncé la réouverture de son ambassade, qui avait été évacuée en février. La Grande-Bretagne prépare de son côté la réouverture de la sienne, à une date non précisée.

Au niveau économique, le groupe pétrolier italien ENI a signé lundi un accord avec le CNT pour reprendre ses activités dans le pays et fournir des hydrocarbures à la population libyenne.

Selon les termes de cet accord, ENI aidera le CNT à évaluer l'état des infrastructures énergétiques afin de définir les interventions nécessaires au redémarrage des activités de production.

Source 20minutes








Libye, la propagande médiatique en marche?

Dans la presse, Marc Thibodeau, envoyé spécial de Cyberpresse, dans un article titré « Vision d'horreur à Tripoli » reprenant L'article publié le 27 aout « Des dizaines de cadavres carbonisés à Tripoli », décrit la vision d’horreur des corps carbonisés par de « supposées exactions » que des militaires du régime de Kadhafi auraient commises et que des témoignages de rescapés confirmeraient.

Il faut se faire très prudent sur ce genre d'affirmation. Des corps calcinés à ne pas douter ne sont-ils que le résultat des bombardements de l'OTAN sur Tripoli? Même L'OTAN se targue d'avoir asséné un dur coup aux installations militaires de Kadhafi... Alors, je suggère de prendre une certaine distance avec ses affirmations, car certains journalistes sur place peuvent témoigner des bombardements intenses sur Tripoloi ce qui expliquerait le nombre considérable de personnes calcinées. Il est facile d'attribuer après coup ses exactions aux régimes. Morts et calcinés par les bombes de l'OTAN ou LA VERSION DES REBELLES!!!



Tués par les rebelles à Tripoli voir la vidéo ci dessous

Je vous suggère cet excellent article publié sur le site de Michel Collon « Comment l’OTAN va s’y prendre pour cacher les actes de terreur en Libye? » pour comprendre comment les médias CHERCHENT À BROUILLER LES CARTES.

Où étaient les journalistes qui nous rapportent ce genre de nouvelles pendant que l'OTAN bombardait? Surement pas à Tripoli... Leurs informations leur parvenaient de l'OTAN et du Conseil National de Transition... donc assez biaisé.





Rebelle libyens et la méthode de mains dans le dos
 
Des soldats les mains attachées dans le dos est aussi la méthode utilisée par les rebelles du CNT..Voici d’ailleurs des photos et une vidéo ci dessous de ces rebelles qui utilisent aussi la méthode « des mains attachées dans le dos » alors un peu de jugeote s'impose... C'est bien beau « l'information de démonisation », mais ça n'a rien à voir avec de l'information.

dimanche 28 août 2011

L'OTAN à la défense des ÉTATS VOYOUS (vidéo Pepe sur Al Qaïda en Libye)

La Grande-Bretagne, la France et les États-Unis agissent comme des États voyous.

Lettre ouverte de 200 intellectuels africains contre l’OTAN

Un groupe de « Concerned Africans » (« Africains concernés ») a écrit une lettre ouverte critiquant les attaques militaires de l'OTAN contre la Libye, disant que l'Afrique court le risque d'être recolonisé.

« L'OTAN a violé le droit international... ils avaient un changement de régime à l'ordre du jour », à déclarer l'un des signataires, Chris Landsberg, chef du département de science politique de l’université de Johannesburg.

« La recolonisation de l'Afrique est devenue une menace réelle », a-t-il déclaré à Johannesburg.

La lettre est signée par plus de 200 importantes personnalités africaines, dont Jesse Duarte membre exécutif de l'ANC, Willie Esterhuyse analyste politique de l'Université de Stellenbosch, l'ancien ministre du Renseignement Ronnie Kasrils, l'avocat Christine Qunta, l'ancien vice-ministre des Affaires étrangères Aziz Pahad, l'ancien ministre la présidence Essop Pahad, Sam Moyo de l'Institut africain d'études agraires, Mukoni Ratshitanga, l'ancien porte-parole du président Thabo Mbeki, le poète Wally Serote.

« Il est très difficile pour nous de voir une quelconque paix en Libye », a déclaré Serote, qui s'est également adressée aux médias.

« Le problème a maintenant été exacerbé... à la fin l'Union africaine aura encore à entrer en jeu ».

Selon lui, même si la critique que l'UA était une organisation faible était exacte, alors les Africains devaient trouver un moyen de soutenir l'organisation.

[...] La lettre dit : « Contrairement aux dispositions de la Charte des Nations unies, le Conseil de Sécurité a autorisé et a permis la destruction et l'anarchie qui s'est abattue sur le peuple libyen. À la fin de tout cela, de nombreux Libyens auront été tués et de nombreux Libyens auront été mutilés (et) beaucoup d'infrastructures auront été détruites. »

Le Conseil de sécurité n'avait pas produit de preuve démontrant que son autorisation de l'usage de la force était une réponse appropriée à la situation en Libye.

« Ainsi, ils (le Conseil de sécurité) se sont ouvertement donné pleins pouvoirs pour poursuivre l'objectif de "changement de régime", et donc pour l'utilisation de la force et de tous les autres moyens pour renverser le gouvernement de Libye, lesquels objectifs sont complètement en contradiction avec les décisions du Conseil de sécurité de l'ONU », dit cette lettre qui a également été soutenue par le Congrès des syndicats sud-africains, le Parti communiste d'Afrique du Sud, et le Réseau d'examen des médias (? « Media Review Network »).

Le Conseil de sécurité a également « répudié la règle du droit international » en ignorant le rôle des institutions régionales légitimes dans la résolution du conflit.

Landsberg déclare que la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis « continuent à agir comme des États voyous ».

« Un voyou est un État dévoyé qui ne respecte pas les lois... la tragédie, c'est qu'ils ne sont pas susceptibles d'être accusés devant la Cour Pénale Internationale. »

Le président Jacob Zuma a déclaré au début de cette semaine que les nations puissantes avaient abusé de la résolution de l'ONU « pour des intérêts autres que protéger les civils et d'aider le peuple libyen ».

Source : IOL



Guerres impérialistes, médias et propagande : la leçon potentielle du marasme de l’OTAN en Libye

La leçon du marasme libyen
Sur Mondialisation

Libye. Présence de narco-paramilitaires Colombiens du côté des rebelles

Ces escadrons de la mort coupable de milliers d'assassinats, persécutions, tortures, massacres en Colombie sont présents en Libye et font part de leur expérience auprès des dits « combattants de la liberté ».

Officiellement démobilisés, plusieurs de leurs membres sont apparus au Venezuela, au Honduras, en Afghanistan et en Irak. Le paramilitarisme colombien s'est formé grâce aux USA et aux divers gouvernements colombiens pour lutter contre les guérillas et « nettoyer » de ses habitants les secteurs riches en ressources naturelles. Leur principale source de revenus provient du trafic de drogue. Désormais, ils louent également leurs services à l'étranger. ( 18 paramilitaires Colombiens seraient décédés en Libye...)

Comment l’OTAN va s’y prendre pour cacher les actes de terreur en Libye?

Michel Collon

Peu à peu se confirme l’horrible vérité. Que signalaient depuis avril, mais en vain, diverses missions internationales d’enquête : les troupes de choc des « rebelles démocrates » n’ont cessé de commettre des atrocités, des viols barbares, des pillages, des lynchages racistes et des crimes de guerre. Quand ils ne se tuent pas entre eux.

Nous recevons de nombreux témoignages de là-bas : ce n’est pas la liberté qu’ils font régner à Tripoli, c’est la terreur. Ce ne sont pas eux qui ont tué les forces de défense libyenne, ce sont les armes sophistiquées de l’OTAN. Les pays les plus puissants de la Terre écrasent la petite armée d’un pays de cinq millions, après avoir privé la population d’eau, de nourriture et d’électricité et ils appellent ça une « libération ».

Le dernier exploit des « rebelles » racistes a consisté à menotter des dizaines de civils noirs, à les torturer et à les exécuter. Nous avons montré les images. Bien sûr, on va les présenter comme des « mercenaires de Kadhafi », mais c’est entièrement faux, nous avions parlé récemment avec ces personnes qui ont été massacrées, vous avez pu voir les images sur michelcollon.info et vous pouvez lire bientôt l’interview que nous avions réalisée.

La « gestion des mauvaises nouvelles »

Alors, aujourd’hui et dans les jours qui viennent comment l’OTAN et ses agents de désinformation vont-ils s’y prendre pour neutraliser l’effet de ces révélations? Comment vont-ils « travailler » l’opinion pour l’anesthésier? C’est simple, nous avons déjà étudié ces méthodes du Pentagone pour « gérer les mauvaises nouvelles » dans notre livre « Attention, médias! » (1991). Elles avaient en effet été révélées par le colonel de l’US Air Force Darryl Henderson.




Un ex d'Al Qaïda 
Le premier jour, on va temporiser. Dire qu’on ne sait pas quel camp a commis cet acte, qu’on va vérifier. En fait, on le sait très bien, mais ça permet de semer la confusion et de gagner du temps.

Le deuxième jour, on reconnaîtra que ce sont bien des rebelles qui l’ont fait, mais avec beaucoup de flous et on prétendra « qu’une enquête est en cours ». On gagne encore du temps. En même temps, pour faire diversion, on présentera un « massacre » attribué à Kadhafi. Ce sera démenti par la suite, mais le démenti viendra trop tard, sera discret et l’effet voulu aura été produit. Ça s’appelle noyer le poisson.

Le troisième jour, on annoncera qu’une procédure est en cours pour retrouver et punir les coupables, bien évidemment cette procédure prendra du temps.

« Gérer les mauvaises nouvelles », c’est gagner du temps, semer la confusion, noyer le poisson et faire diversion.

Après, il faut se poser une question : les États-Unis qui se sont alliés à la section libyenne d’al-Qaida sont-ils vraiment surpris et embarrassés par ces atrocités? Ou bien le chaos et les prochains affrontements entre rebelles leur seront-ils « utiles » pour imposer leur présence? En « travaillant » l’opinion, on peut tout faire passer…

Source Michel Collon Investig'Action..

Voici un exemple  l'article titre « Les troupes de Kadhafi auraient tué des détenus»
Métro Montréal et la fin de l'article parle des exactions commises par les rebelles....conclusion c'est égale de part et d'autrs fin du débat et oublions la raison de ce conflit...(l'art de détourner l'attention)



samedi 27 août 2011

MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVEU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo)

Vous aurez beau le détester, mais pour une partie du monde Kadhafi mort ou vivant est devenu un symbole des peuples opprimés par les  puissantes impérialistes (France, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Italie) .

L'OTAN organisation internationale de la terreur, bras armé des puissances impériales peut tuer, mais jamais ne viendra à bout de la révolte qui ira grandissant dans les années qui vont venir.



La destruction de la société libyenne?
Un investissement pour l'avenir.

L'intervention de la France en Libye est un « investissement sur l'avenir », a estimé vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, dans un entretien au quotidien Aujourd'hui en France/Le Parisien.

« Quand on m'interroge sur le coût de l'opération, le ministère de la Défense parle de 1 million d'euros par jour, je fais remarquer que c'est aussi un investissement sur l'avenir », a-t-il déclaré.
Source Michel Collon
       
Interrogé sur le rôle que la France envisage jouer pour accompagner la transition en Libye, le ministre français a indiqué que « la conférence des amis de la Libye que nous organisons le 1er septembre (à Paris) a pour objectif la reconstruction du pays ».


« Nous attendons que le Conseil national de transition (CNT) précise sa feuille de route politique et formule ses demandes. Il faut bâtir un État de droit, remettre en route la production pétrolière », a-t-il précisé.

À la question de savoir si la France sera prioritaire dans les marchés de la reconstruction, M. Juppé a répondu : « Nous serons sur les rangs : le CNT vient de déclarer qu'il s'adresserait prioritairement aux pays qui l'ont aidé ».

Source Au fait Maroc

Libye : l'UA ne reconnaît pas le CNT, appelle à un gouvernement d'union


L'Union africaine a refusé vendredi de reconnaître la légitimité du Conseil national de transition en Libye, jugeant la situation militaire encore trop instable, et réitérant à la place ses appels au dialogue, pourtant restés sans réponse depuis le début du conflit.


Source Afrik 53

Un quartier paisible de Tripoli pillé au nom de quelle liberté ?

Le CNT libyen représenté officiellement à Ottawa

Plus de 150 pays ne reconnaissent pas le CNT

À chaque fois qu'un nouveau pays reconnait l'organe politique menant la rébellion en Libye, les médias s'empressent d'en faire un article. Pour le moment trois pays refusent explicitement de le faire : le Venezuela, l'Algérie et le Zimbabwe. Il reste donc plus de 150 pays qui ne se prononcent pas, dont la Suède, l'Inde, la Russie, l'Afrique du Sud.....

Le CNT représenté à Ottawa




Abubaker Karmos  et John Baird
Le CNT est désormais officiellement représenté à Ottawa. Abubaker Karmos a été formellement accrédité par le ministère des Affaires étrangères en tant que chargé d'affaires intérimaire du nouveau gouvernement libyen.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait savoir jeudi par voie de communiqué que M. Karmos avait remercié le Canada pour ses efforts visant à renverser Kadhafi. ( C'est ce que l'on appelle violer les résolutions de l'ONU)

 
Le ministère a indiqué que le Canada « interagira » avec le conseil en tant que gouvernement de la Libye jusqu'à ce que des représentants élus soient choisis.

Le drapeau du CNT a été hissé avec les autres drapeaux nationaux dans l'entrée du bâtiment Lester B. Pearson, où se trouvent les Affaires étrangères.

L'ambassade canadienne à Tripoli demeure tout de même fermée jusqu'à nouvel ordre. Le ministère indique qu'elle rouvrira lorsque la sécurité le permettra.

Les derniers diplomates dépêchés par le régime de Mouammar Kadhafi au Canada ont été expulsés au début du mois d'août.


Commentaire de Serge Clément

Qui est ce Abubaker Karmos d'où vient-il? Qu’elles sont ses lettres de créance ses lettres de compétences. Pourquoi pas le Jo Tartempion, sur la photo montée sur un baril, ou cet autre, l'arme à la main.

Qui a nommé cet individu comme représentant au Canada? Reçu en notre nom par ce gouvernement conservateur élu avec moins de 40 % de la population canadienne?

Si c'est ça la démocratie? C'est de la connerie. Causons toujours!!!

Radio Canada en Libye, reportage ou propagande de l'OTAN (vidéos)

Absent depuis pendant plusieurs mois de Tripoli, voilà que les journalistes ( avec tout le respect que je leur dois) de Radio Canada arrivés depuis peu à Tripoli nous font des reportages que je considère ridicules et grotesques. Depuis quand une prison devient-elle un lieu de témoignage pour parler de la situation des Libyens??? Alors que les rebelles ont abattu des pacifistes (voir la vidéo ICI que vous retrouverez ci-dessous)) où étiez-vous, monsieur les correspondants de Radio Canada? Même les journalistes de  l'AFP ont fait mention des sévices que subissait les loyalistes de la part des forces rebelles de Tripoli (groupe reconnu d'ex-dirigeant d'Al Qaïda... que l'OTAN couvre protège. Voir le témoignage de journalistes et photos ici).




Abdel hakim Belhaj qui est à Tripoli
Voilà le genre de reportage que monsieur les journalistes auraient dû faire bien avant (voir la vidéo ci-dessous, bien entendu ils ne font pas la promotion des bombardements de l'OTAN)... mais le correspondant (Raymond St-Pierre) était parti de Tripoli, prétextant faire face à la propagande du régime de Kadhafi (préférait-il celle de l'OTAN!)....Pourtant, d'autres journalistes présents sur place nous ont communiqué des infos relativement beaucoup plus importantes. Les journalistes arrivés depuis peu à Tripoli se contentent de nous faire des reportages qui sont dignes d'Écho vedette... Franchement, Radio Canada vous me décevez.

Comment avoir confiance en vos reportages lorsque vous vous faites les haut-parleurs de L'OTAN? Vous oubliez qu'aujourd'hui avec Internet d'autres font des couvertures médiatiques beaucoup plus pertinentes que certains de vos reportages. ( Libye : Al-Qaida derrière la victoire de Tripoli ? Le Monde )













Rebelles libyens sur Facebook




L’art des médias de prendre les gens pour des nuls


Depuis six mois, les mass médias s'évertuent à entretenir l’idée que les bombardements de l’OTAN sur la Libye visent à protéger des civils de la brutalité des forces de Kadhafi et à leur apporter paix et démocratie. Pour entretenir cette vue des choses, quelques prises de liberté avec l’évocation des faits se sont imposées.

Tout d’abord, quelques rappels de faits indiscutés.

En dépit des frasques de son dirigeant en place depuis 42 ans – contre 59 ans pour la reine Élisabeth d’Angleterre et 43 ans pour le sultan Hassanal Bolkiah du Brunei [1] – la Libye est le pays le plus développé d'Afrique si l’on se réfère au classement IDH (Indice de développement humain) établi par le Programme des Nations unies pour le développement. L'éducation est gratuite pour tous. Le taux d'alphabétisation, avec 82 % de la population sachant lire et écrire, est le plus élevé d'Afrique du Nord. [2] Bien-sûr la manne pétrolière y est pour beaucoup, mais tous les pays pétroliers ne peuvent en dire autant, tant s'en faut.

La Libye est aussi le pays le moins endetté du monde : la dette publique en 2010 est à 3,3 % du PIB, alors qu’elle est à 98,6 % en Belgique, à 88,9 % aux É.-U. et à 84,5 % en France. [3] Côté gestion, la Libye est exemplaire.

Le conflit démarre officiellement par une émeute armée à Benghazi, berceau historique de l’opposition au régime, le 13 février 2011 où, selon Human Rights Watch, 173 « manifestants » (des insurgés armés suite à l’attaque-suicide d’une caserne) sont tués en quatre jours d’affrontements. [4]

Mais ce qui retient l’attention et déclenche le vote du Conseil de Sécurité des Nations Unies le 19 mars, ce sont les prétendus 6000 morts ultérieurs rapportés par l’opposition au régime. Un chiffre qui, en dépit du niveau élevé de technologies de communication disponibles dans le pays, ne sera jamais étayé par aucun élément tangible. On parlera d’ailleurs ensuite de 2000 morts. Puis de quelques centaines.

Libye - Rasmussen aspergé de peintures et Iran dans la mire de Sarko (vidéos)

France Libye : l'amiral Giampaolo Di Paola reproche à la France une intervention terrestre préméditée contraire à la résolution onusienne, la prolifération des armes dans la région....

Voilà notre réponse. Voir vidéo ci dessous.



J'ai oublié de préciser que cette vidéo datait de 2003 Le premier ministre danois avait été agressé en raison de son accord pour participer à l'invasion de l'Irak. Merci au site de Michel Collon pour la précision.